Le conseil d’administration de la Fondation nationale de guérison de la rafle des années soixante attend avec impatience la première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation !

NOUVELLES DU CONSEIL D’ADMINISTRATION, AUTOMNE 2021


Le conseil d’administration a hâte de célébrer un autre appel à l’action de la Commission de vérité et réconciliation (CRV) lancé par le gouvernement. La Journée nationale de la vérité et de la réconciliation est un nouveau jour férié faisant écho au numéro d'appel 80 de la CRV. Nous honorerons ce jour pour la première fois le 30 septembre 2021.  

Le projet de loi a été soutenu à l'unanimité au Sénat en juin, trouvant le succès après une tentative infructueuse de passer la fête nationale en mars 2019. Le succès et la résurgence de ce projet de loi après avoir échoué mais en l’instituant il y a quelques années seulement reflète un changement dans la perspective du gouvernement et représente un pas positif vers la réconciliation. 

Essentiellement, la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation est un prolongement de la Journée du chandail orange, une journée de réflexion visant à créer un soutien à la réconciliation des pensionnats ainsi qu'à la sensibilisation aux impacts intergénérationnels des pensionnats autochtones et au mouvement de « Chaque enfant compte ».  

Journée du chandail orange a été créé en 2013. Les gouvernements locaux, les districts scolaires et au-delà viennent ensemble chaque année, en utilisant le 30 septembre comme une journée pour reconnaître, réfléchir et apprendre.

Le conseil d’administration reconnaît le chevauchement entre les survivants de la rafle des années 60 et des pensionnats autochtones. Nous avons vécu la même tentative de détruire notre culture, notre langue et notre dignité en nous déracinant de nos maisons. Nous partageons également la même persévérance, le même courage, la même résilience et le même esprit.

Les efforts pour aller de l'avant et soutenir les communautés autochtones sont souvent nés de la terrible douleur du système des pensionnats : la CVR est issue du plus grand règlement de recours collectif dans l'histoire du Canada pour les Survivants des pensionnats, tandis que la Journée du chandail orange est issue du Projet de commémoration du pensionnat de la mission Saint-Joseph.

La grande couverture médiatique des sépultures non marquées, les histoires de ceux qui ont été touchés par pensionnats, le retrait forcé des enfants des familles qui a causé la rafle des années 60 et d'autres atrocités a conduit à de nouveaux appels à l'action et a percé l'ignorance collective des colons canadiens. Le nouveau jour férié offrira du temps pour la réflexion, l'apprentissage et compréhension pour soutenir davantage la réconciliation.

Dans notre douleur et par notre persévérance, nous sommes unis et puissions-nous voir la lumière et le potentiel dans notre nouvelle Journée nationale de la vérité et de la réconciliation.

Le conseil d'administration espère que nos collègues survivants de la rafle des années 60 trouveront du réconfort dans cette reconnaissance de tout ce que vous avez affronté. Que ce 30 septembre prochain soit rempli de tout ce dont vous avez besoin de ce jour-là, qu'il s'agisse de remercier, de s'entourer de sa famille, de réfléchir ou de laisser la journée passer avec ou sans reconnaissance.